3 étapes pour capitaliser sur cet outil simple de votre recrutement

En sortant de la douche ce matin, ma femme m’a rappelé que je devais aller chercher les courses chez Auchan Drive, que je devais repasser par la maison parce qu’il y avait du frais – parmi les courses – avant d’aller au bureau.

A ce moment, je me suis fait une réflexion : « Armel, est-ce que compte tenu de ton taux horaire, c’est vraiment rentable pour toi et tes clients, que ce soit toi qui aille chercher tes courses ? »

Du coup, cette réflexion m’a fait penser à un client que nous avons accompagné dans son lancement en franchise et qui est dans le domaine de la conciergerie. Du coup, je me suis demandé, qu’est-il devenu au fait ? Et je suis simplement allé taper le nom de son enseigne dans Google et je suis allé sur Toute La Franchise où je lui avais fait profiter de tarifs préférentiels à l’époque (Disclamer : je suis partenaire TLF) et je savais dont qu’il y était annonceur.

Je suis allé dans la section annonces et j’ai vu que la dernière annonce était vielle de plus de 4 mois, c’est-à-dire 120 jours !

Et avant, les communiqués précédents était datés comme suit :

  • 26/6/2014
  • 24/6
  • 23/6
  • 12/5
  • 03/1
  • 25/7/2013
  • etc.

Manifestement, il y a eu une prise de consciencemail-icone vers la fin juin, un soubresaut de rappel en mai et avant cela, il s’était encore passé 5 mois sans rien.

Pourquoi je vous raconte tout ceci ?

Parce que je pense que les candidats franchisés réagissent de la même manière :

  • Ils ont un projet,
  • ils vont sur les sites franchise,
  • ils voient des enseignes,
  • peut-être même que la vôtre leur tape dans l’œil,
  • ensuite, pour plein de raisons que vous ne pouvez pas maîtriser, ils passent à autre chose.

Quelques mois plus tard, pour plein de raisons que vous ne maitrisez pas non plus, ils reviennent à leur projet et retournent voir les enseigne

Dans le cas d’un candidat, il faut vraiment que l’enseigne l’ait frappé pour qu’il se souvienne de son nom

Faisons l’hypothèse que ce soit le cas : le voilà qui tombe sur votre fiche et s’aperçoit que la dernière actualité est vieille de 5 mois.

Quelle image pensez-vous que votre candidat franchisé se fait de votre enseigne ?

Certainement pas la plus dynamique !

Le pire est que si vous vous retrouvez dans la situation de mon client, vous souffrez d’une double peine :

  • Mon client a payé de la pub pour générer une audience
  • Audience auprès de laquelle il démontre son faible dynamisme et donc génère une image peu positive.

Donc il paye pour générer une image négative.

  • La triple peine est que pour les candidats franchisés qui n’étaient pas suffisamment « mordus » lors de leur premier repérage au point de se souvenir de son nom, hé bien, ces candidats franchisés sont simplement perdus pour lui.

 

Le pire est que beaucoup de franchiseurs sont dans ce cas.

La bonne nouvelle est qu’il est facile de corriger le tir …

Action 1 :

Si ce n’est pas encore fait : Quel que soit la façon dont vous suivez vos candidats (excel, etc.), collectez tous les mails et mettez-les dans un logiciel d’emailing

Action 2 :

Notez-vous de leur envoyer un message de façon régulière sur votre enseigne.

C’est ce qu’on appelle, créer un calendrier éditorial. Même si vous n’avez pas encore les thème de tous les emailings, le fait de créer ce document ou prendre cet engagement est la première étape.

Pas besoin que la newsletter soit forcément la plus belle, commencez simplement par exister.

Quelques conseils pour la mise en œuvre :

Quelle fréquence ?

Nous avons fait différents tests, un message tous les dix jours semble être le plus efficace pour les candidats et le plus gérable pour nos équipes et celles de nos franchiseurs.

Quel contenu ?

Comme beaucoup de mes clients, vous pensez ne pas avoir de contenu. Eh bien, je dis que ce n’est pas vrai. Car si vous et vos équipes passez des journées au travail, c’est que vous faites des choses, alors dites simplement ce que vous faites.

Ce qui est important ce ne sont pas que les ouvertures, c’est aussi tous les chantiers en cours et les sujets sur lesquels vous travaillés.

En fait ce qui est important, c’est simplement d’être présent !

Une fois que ceci est fait : vous avez réussi la première étape. 

Pour passer à la vitesse supérieure…

Il faut exploiter les données issues de vos campagnes d’emailing pour générer les signatures.

Comment ?

Commencez par relancer ceux qui ont ouvert ou cliqué sur vos messages. C’est votre seul moyen de savoir pour qui le projet est – peut-être – d’actualité ou non et de relancer de façon moins hasardeuse.

Les franchiseurs qui utilisent FranContact (le CRM Franchise que nous utilisons) utilisent « l’indicateur de prospect chaud » qui leur permet de savoir qui sont les prospects qui ont ouvert ou cliqué sur les derniers messages.

Cela permet de prioriser efficacement ses relances et d’appeler en priorité ceux qui sont les plus susceptibles de signer. (Disclaimer : Nous sommes aussi éditeur de FranContact. Mon conseil est donc biaisé ici 😉

Si vous n’avez pas FranContact :

Ce n’est pas grave, le principe est le même, mais vous demande un peu de manipulation des statistiques exportées sur Excel pour reconstruire ces informations.

Allez-y commencez, constituez votre fichier email fixez votre calendrier éditorial. Vous pourriez avoir terminé dans 20 minutes et ce sera peut-être une de vos actions les plus productives en 2014 ! (Ah, à ce sujet, voici l’infographie que je vous avait donné en début d’année, je la rends à nouveau disponible pour ceux qui me l’ont dernièrement demandé)

Bon succès dans votre développement.

PS: Et vous ? A quelle fréquence organisez vous vos emailing vers vos candidats ? Est ce que vous pensez que le cheminement du candidat est celui décrit plus haut ?